Pour celles et ceux qui ne l’auraient pas compris, à la lumière des récents évènements et prises de positions, le roi du Maroc est désormais Mohamed Si…uédois !

Comment interpréter autrement cette incroyable ingérence dans l’orientation politique d’un pays souverain ?DSCN3440

Comment pourrait on expliquer aux enfants sahraouis que désormais c’est un souverain étranger qui dite sa loi aux gouvernements du monde ? Imaginez une seconde que ce fut l’inverse et qu’une organisation, disons sahraouie …, exprime une opinion contraire à celle exposée par M6 … ce sont bien les bâtons et les gourdins qui sortiront immédiatement, non ?

Regardons la situation … le peuple suédois vote (là, nous avons déjà une difficulté car M6 ignore cette pratique) et la majorité issue des urnes décide de confier l’examen de la situation conflictuelle depuis 40 ans à un ambassadeur … pas au dernier syrien qui vient d’arriver, mais à un responsable expressément désigné par un gouvernement en responsabilité.

Il s’agit pour le gouvernement suédois d’avoir un avis pour ensuite prendre une décision. Personne ne sait, et M6 et son makhzen non plus, quelle sera la décision qui sera prise ensuite. Et quand bien même elle serait pour reconnaitre l’existence de la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD), ce n’est pas au roi du Maroc d’en décider.

Alors, la pression faite sur Ikéa ou sur Volvo est tout simplement inadmissible et on en vient à espérer que l’issue de la réflexion aille vers la reconnaissance de la RASD afin de montrer que le roi ne l’est que dans son pays et que la démocratie est une autre façon de pratiquer dont il pourrait s’inspirer, si l’on en croit une partie de la population de son pays!

Publicités