Alors que nous espérions leur libération … nous apprenons que les prisonniers politiques de « Gdeim Izik » ont à nouveau, et malgré l’arrêt de la cour de cassation marocaine, été condamnés à de lourdes peines !

Si on peut admettre que, de part et d’autre, il y a eu des victimes lors de ces évènements de 2010, le pouvoir marocain n’a jamais cité ne serait-ce qu’un nom des personnes qui auraient été tuées pas les sahraouis accusés. Et pas un seul rapport d’autopsie !!!

Les prisonniers ont été torturés afin qu’ils signent leurs « aveux » ! C’est un fait avéré puisque l’ACAT a réussi à faire condamner le Maroc pour ces actes de tortures, en particulier à l’encontre de Naama Asfari, l’un des prisonniers …

Ce fut donc la stupeur d’entendre le verdict : Lire la suite