Recherche

Association de Solidarité avec le Peuple Sahraoui Lorraine

Solidarité, droit des Peuples à disposer d'eux-mêmes et droit de l'homme

AUTODÉTERMINATION

Ainsi, le Conseil de Sécurité de l’ONU vient de voter une énième résolution sur le sujet « Sahara Occidental » … Et en écrivant à nouveau qu’il est bien question de l’autodétermination du peuple sahraoui ; pour mémoire je rappelle la définition du mot « autodétermination » : c’est la détermination du statut politique d’un pays par ses habitants. Et pour déterminer le statut de leur pays, les sahraouis doivent donc s’exprimer. La meilleure façon est le vote (à main levée lorsqu’on est peu nombreux, par bulletin lorsqu’il y a du monde … ce qui est le cas ici) … Je précise encore que l’ONU écrit bien autodétermination du peuple sahraoui ! D’ailleurs, dés les premières lignes, le texte parle bien du « Sahara Occidental » … et pas des provinces du sud comme tentent de l’écrire parfois les dirigeants marocains !logo carte asps Lire la suite

Publicités

Coopérative là bas, Plainte ici

COOPÉRATIVE DE FEMMES DANS LE DÉSERT

cest dans le camps de réfugiés de Laayun que notre délégation a découvert une fabrique d’objets en céramique d’une grande originalité !

Ce n’est pas tant par leur façon de travailler que le groupe d’une douzaine de femmes a surpris les visiteurs de l’Association de Solidarité avec le Peuple Sahraoui, mais par la structuration de leur entreprise.

En effet, sous la houlette de Doria depuis 2006, ces femmes travaillent sous forme de coopérative !Doria2 Lire la suite

Raconte moi ta vie

L’ASPS avait organisé une action spécifique pour la venue des enfants. Il s’est agi de préparer un échange de photos entre les visiteurs sahraouis et les visités français. Le but étant de partager des informations sur les modes de vie, les cultures et de provoquer des échanges.

 

Lire la suite

Eau et culture en Lorraine

Faire découvrir d’autres horizons, d’autres centres d’intérêt, d’autres cultures, d’autres loisirs … et permettre l’accès à l’eau ! Voilà les ingrédients que l’ASPS a souhaité mettre en place pour l’accueil des enfants. Les familles qui accueillent les 4 garçons et les 4 filles ont donc concocté un programme sur ces bases ; ces regroupements permettent aussi aux enfants de ses retrouver ensemble …

Lire la suite

56°

Les 8 enfants sahraouis invités par l’ASPS sont arrivés à Nancy le 20 juillet, à l’issue de 2 semaines passées en Ardèche. Accueillis à la descente du train par les familles qui vont les héberger durant leur séjour, ils ont pris connaissance, grâce à Rabub, leur accompagnatrice francophone, du programme des activités.

 

Lire la suite

2018 nouvelles découvertes#2

Une partie très importante de notre visite dans les campements lors de ce séjour était la convention de partenariat que nous voulions proposer aux responsables de la daïra du 27 février. Une daïra est l’équivalent d’une ville. Celle-ci est divisée en barios (quartiers).

La réflexion a été engagée lors d’une mission en février 2017 et les contacts ont été établis en août puis en octobre 2017.

Les rencontres organisées par les 2 délégations et le travail réalisé par Diane PERNOT ont permis d’établir un diagnostic. Validé par les autorités locales et par le représentant du ministère de la coopération, il a servi à servi à ordonnancer les besoins.

 

Lire la suite

2018 nouvelles découvertes #1

Une nouvelle délégation de l’ASPS s’est rendue dans les campements de réfugiés sahraouis entre les 17 et 25 avril. Ses 6 membres ont pu ainsi vérifier qu’il ne s’agit absolument pas de « prison à ciel ouvert » comme le prétendent régulièrement les envoyés du roi du Maroc !

Marie, Gilles, Maeva, Brigitte, Angélique et Philippe ont surtout découvert des familles aux sourires accueillants et des enfants ouverts et curieux.

rencontre.jpg

Lire la suite

LE DROIT … pas plus mais pas moins !

LES DROITS HUMAINS
DES PRISONNIERS POLITIQUES SAHRAOUIS prisonniers-sahraouis

LE 16 MAI 2018 DE 18H00 A 20H00

TABLE RONDE

AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE MEURTHE ET MOSELLE
(Hall Gravier)

Lire la suite

GRÈVE

Notre amie Claude MANGIN ASFARI n’a pas vu son mari depuis bientôt 2 ans !

En effet, Nâama ASFARI est, depuis plus de 7 ans, prisonnier politique dans les geôles marocaines où il est condamné pour un crime qu’il n’a pas commis : aveux extorqués sous la torture, sans preuve avérée, pas d’autopsie, pas d’arme du crime, pas d’identité du cadavre … et aujourd’hui, il est incarcéré à Kenitra une prison marocaine à 1233 km de laayoune, la capital sahraouie.

une pétition est lancée

Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑